Soliste funambule originaire de Poitiers, Augustin Lusson fait partie des violonistes baroques les plus singuliers de sa génération. Remarqué à l’âge de 18 ans par le violoniste et chef Sigiswald Kuijken, il l’accompagne en 2016 dans une tournée au Japon et au Pays-Bas.

Il est le co-fondateur et directeur artistique du Beggar’s ensemble ; joyeuse troupe dont l'intention est de faire revivre le répertoire instrumental anglais du XVIIIe siècle. Le premier enregistrement de l'ensemble consacré au compositeur Richard Jones connait un grand succès dans le monde de la critique (Diapason d'or, Coup de coeur Classica).

 

Il a enregistré pour les labels Flora, Son an Ero, Alpha Classics, Erato, Maguelone.

 

Adepte de l’auto-production, Augustin décide en 2020 de monter son propre label Bathos records dans lequel il officie en tant que musicien, ingénieur du son, graphiste ou producteur.

 

On a pu le retrouver au sein d’ensembles baroques tels que Le Concert Spirituel (H. Niquet), Ricercar Consort (P. Pierlot), Almazis (I. Pappas), Le Banquet Célèste (D. Guillon) Les musiciens de St Julien (F. Lazarevich), Le poème harmonique (V. Dumestre) ou La petite bande (S. Kuijken) avec lesquels il parcourt la France et le monde.

 

Augustin s’est formé dès 4 ans auprès de Brigitte Barat à Poitiers, avec Patrick Bismuth à Versailles et enfin Odile Édouard au CNSMD de Lyon. Biberonné à la musique ancienne depuis son plus jeune âge, il se tourne naturellement à la pratique du violon ancien en plus de son intérêt pour les musiques traditionnelles, expérimentales ou encore la prise de son et l’audio-numérique.

 

Cette diversité dans la pratique du violon l'amène à monter en compagnie du guitariste Tom Namias le projet DSF ; Projet de création, d’expérimentation autour du métissage des genres et l’exploration de techniques instrumentales moderne à travers une approche orale et instinctive. Il est égalmeent membre du duo de musique traditionnelle Parpaing en compagnie du contrebassiste Antonin Pauquet. Il a également collaboré avec le groupe de jazz avant-garde Ghost Rythms.

 

Son engagement musical et artistique est récompensé par le Deuxième prix lors du 1e Concours international de musique baroque de Normandie de la Chapelle Corneille ainsi que le prix WDR 3 au Concours HIF Biber en 2016. En 2018, il remporte avec The Beggar’s Ensemble le 1er prix, le Prix du public ainsi que le prix radio NPO lors du Concours international de musique ancienne d’Utrecht (Van Wassenaer).

Lauréat de la fondation Jumpstart Jr à Amsterdam, Augustin bénéficie du prêt d'un instrument exceptionnel pour une durée de 10 ans. Il enseigne depuis 2021 au Conservatoire de Fresnes.

''Almost cool, Lusson unfolded the registers of the baroque violin.''

Harald Eggebrecht - Süddeutsche Zeitung, 2017

''On notera la qualité de son et la virtuosité subtile d’Augustin Lusson, qu’il déploie tout au long du concert.''

Jean -Pierre Sicard - Resmusica, 2018

''...he has more to offer than technical brilliance.''

Johan van Veen - musica Dei donum - 2020

_MG_2339-HD.jpg